Sophrologie & périnatalité

Une préparation à la naissance tout en douceur

La grossesse représente l’un des stress dits « existentiels », c’est pourquoi les techniques de sophrologie sont idéales afin de minorer ce stress, et de permettre à la femme enceinte de vivre cette importante période de sa vie, de façon sereine et d’envisager positivement l’accouchement.

La sophrologie intervient en complémentarité de la préparation à l'accouchement réalisée par les sages-femmes.

En effet, la pratique invite à lâcher prise, à apprécier cette sensation de légèreté, afin d'installer une certaine paix intérieure en soi.

En cultivant une meilleure écoute de son corps, elle permet de se rassurer et d’accepter celui-ci étant en pleine transformation, mais aussi de soulager les différents maux qui l’accompagnent.

Au cours de l’accouchement, les bienfaits seront présents là aussi, permettant de maîtriser cet événement plutôt que de le subir.

Pourquoi ? Car en maîtrisant son souffle et en visualisant positivement les différentes étapes de l’accouchement, la femme enceinte pourra voir son anxiété diminuer, son esprit ayant, en quelques sortes, déjà vécu cet événement.

Les techniques proposées permettent de se préparer à un accouchement par voie basse mais également par césarienne, si le bébé se présente en siège par exemple, ou selon d'autres causes physiologiques. 

Le contenu de la pratique peut aussi accompagner en douceur la menace d'accouchement prématuré.

Dans ce cas, des techniques spécifiques peuvent être employées afin de pouvoir, si possible, garder bébé au chaud encore un moment.

L'approche de la sophrologie invite également à soulager certains ressentis vécus au cours du post-partum.

Il est possible de travailler en amont concernant le fameux baby-blues, ou bien après l'accouchement, en pratiquant des séances de récupération physique et mentale.

Des techniques spécifiques peuvent également être proposées afin d'aider à l'allaitement si des difficultés surviennent. 

Enfin, cette approche offre une belle occasion de prendre un temps pour soi tout particulier, de profiter d'instants de connexion avec bébé, de se sentir en osmose avec lui, en lui communiquant des messages de calme, d’harmonie et de confiance envers l’avenir.

En quoi consiste la pratique exactement ?

Tout d’abord, apprendre à mieux maîtriser sa respiration afin d’agir sur son bien-être ainsi que celui de son bébé. Les pratiques respiratoires permettent aussi de s'installer au présent, de se recentrer et de se préparer mentalement à l'accouchement. 

 

Puis, des exercices de relaxation dynamique, c’est-à-dire des mouvements corporels très doux et adaptés, vont permettre de diminuer le tonus musculaire ainsi que la tension nerveuse, invitant à la détente physique et mentale, pour soi et son bébé.

 

Enfin, les techniques de visualisation positive vont offrir la possibilité à la femme enceinte de se projeter positivement et en toute liberté, afin de développer toutes ses potentialités en vue de vivre sa grossesse, l’accouchement et le post-partum de façon sereine.

Quels sont les bienfaits ?

  • Apprendre à maîtriser son souffle
  • Gérer les maux quotidiens
  • Gérer le stress
  • Gérer ses émotions
  • Retrouver un sommeil de qualité
  • Gagner confiance en soi et en ses capacités à donner la vie
  • Renforcer le lien in utero avec son bébé
  • Apprendre à mieux appréhender la douleur
  • Apprendre à accompagner les contractions à l'aide de la respiration
  • Se préparer positivement à l’accouchement  (avant, pendant et après)
  • Que ce soit par voie basse ou par césarienne
  • Se préparer à la pose de la péridurale ou sans celle-ci
  • Accompagner la menace d'accouchement prématuré
  • Apprendre à soulager certains ressentis du post-partum
  • Le baby-blues ou encore l'aide à l'allaitement

Une aide précieuse quant aux cas spécifiques

Il s’avère que faire un enfant n’est parfois pas aussi simple, et peut au contraire se transformer en un véritable « parcours du combattant ».

Parfois, l’enfant désiré ne s’installe pas ou alors s’installe, mais quitte très vite le giron maternel. Que l’on en détecte les causes ou non, c’est souvent difficile pour les futurs parents de s’installer dans cette attente et d’essayer de comprendre, pourquoi pour eux, cela ne fonctionne pas.

La sophrologie a donc une place de choix dans l’accompagnement que constituent les cas spécifiques de la périnatalité.

Quel que soit le parcours qui est le plus souvent éprouvant physiquement et moralement, l’accompagnement sophrologique va venir en aide aux futures mamans afin d’avoir un endroit ou déposer leurs inquiétudes, de retrouver un corps apaisé après avoir été exposé à toutes sortes d’examens, de relâcher le mental, de pouvoir s’évader, mais encore d’effectuer un travail sur les différentes étapes qui, espérons, mèneront à la grossesse.

Pour cela, des techniques spécifiques sont proposées, comme les exercices respiratoires, en vue de relâcher les tensions, d’installer un certain équilibre ou encore de réguler les émotions. Puis, le relâchement musculaire est proposé en vue de récupérer, et enfin, des techniques de visualisation sont employées, celles-ci étant adaptées à chacune ainsi qu’à leurs différentes étapes de parcours.

La sophrologie peut ainsi s’avérer être d'une aide précieuse concernant :

  • Le parcours de Procréation Médicalement Assistée
  • La stérilité inexpliquée
  • La stérilité diagnostiquée évoquant des causes physiologiques
  • Les fausses couches

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site est parrainé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.